Histoire de l'Islande
Géologie de l'Islande
Généralités sur l'Islande
Les différentes régions de l'Islande
Documentations sur l'Islande
Géologie de l'Islande
Préparation voyage en Islande 2009
Préparation voyage en Islande 2011
Préparation voyage en Islande 2013
Islande en poche - Préparer son voyage en Islande
Reykjanes
L'ouest
Les fjords de l'ouest
Le nord de l'Islande
L'est de l'Islande
Le sud de l'Islande
Les pistes intérieures islandaises
Sources chaudes en Islande
Les différentes régions de l'Islande
Contact
Avertissement
Commentaires
Plan du site

BELJANDI

Cette cascade dont le nom signifie rugissement, est située sur la rivière Breiðdalsá non loin de la ferme Brekkuborg dans la vallée Breiðdalur. La cascade est composée en réalité de deux chutes d'eau.

A partir de la route 964, prendre la route 966 sur environ 3km, un peu avant d'arriver à la hauteur du lac Brekkuborgavatn, une courte piste permet de rejoindre la cascade.

La rivière est réputée pour la pêche au saumon.


BUSTARFELL

Cette vieille demeure traditionnelle islandaise avec ses pignons peints en rouge et son toit herbeux a été transformée en musée où l'on peut découvrir l'histoire de l'agriculture et l'évolution des modes de vie depuis le début du 18e siècle jusqu'à la moitié du 20e siècle.

La ferme a été habitée sans interruption par la même famille depuis 1532, détruite par un incendie en 1770, la ferme à été reconstruite et est restée occupée jusqu'en 1966.

Située dans la vallée de Hofsardalur, dans la région de Vopnafjörður, on y accède en empruntant la route 85 sur environ 18km, une petite piste conduit à la ferme.


FALLJÖKULL et VIRKISJÖKULL

Ce sont deux langues glaciaires de l'Öræfajökull, séparées dans le haut du versant par une crête rocheuse. Une courte piste permet d'approcher des glaciers. A la fin de la piste, un sentier facile amène jusqu'au pied du glacier. On se trouve alors devant un mur de séracs impressionnants descendant du Hvannadalshnúkur


FARDAGAFOSS

La cascade est située à quelques kilomètres à l'est de Egilsstaðir sur la route 93. Du village, emprunter la route 93 en direction de Seyðisfjörður, une fois au croisement avec la 94, lorsqu'elle se dirige franchement vers l'est, la suivre sur environ 2km jusqu'à un parking. De là suivre le chemin qui longe la rivière, la dernière partie pour descendre vers la cascade est un peu plus délicate, mais le passage est sécurisé par une chaine. Il existe une grotte derrière la cascade dans laquelle se trouve un livre d'or. Compter environ une petite 1/2heure pour rejoindre la cascade.


FJALLSÁRLÓN

Petit frère du Jökulsárlón, plus petit et plus sauvage.

Pour accéder au lagon, il faut prendre le chemin après le pont sur la Fjallsa et pas celui indiqué par un panneau au sud du pont, qui offre une vue moins belle, de là il est possible de poursuivre vers le Breiðsárlón, sinon reprendre la route [1] sur 5km et prendre une piste à gauche sur 5 km qui mène aussi au Breiðsárlón. (piste non indiquée, mais accessible à une voiture de tourisme).


GUFUFOSS

Cette cascade qui est une des plus belles de la région est très facile d'accès puisqu'elle se situe à quelques kilomètres du centre-ville de Seyðisfjörður, le long de la route 93.

Un petit parking en aval de la cascade permet de s'arrêter pour profiter du spectacle.


HALLORMSSTAÐARSKÓGUR

La plus grande forêt d'Islande. La forêt s'étend sur environ 740km² le long des rives du lac Lögurinn. Une zone de 20km² est protégée. On y trouve environ 70 espèces différentes d'arbres dont certaines importées d'Alaska et de Sibérie et chose rare en islande, on peut y observer des arbres vieux de 150ans et des bouleaux hauts d'une douzaine de mètres. C'est une zone très appréciée des Islandais qui se prête bien au tourisme et on y trouve de nombreux équipements, hôtel, camping, cottages, piscine. La forêt est parcourue par de nombreux sentiers dont il est possible de se procurer une carte sur place.


HENGIFOSS

Cette cascade, la troisième d'Islande,  haute de près de 120 mètres tombe du haut d'un cirque  de roches volcaniques striées de couches d'argile rouge qui lui donne son cachet particulier.

Du parking situé à proximité du pont à l'extrémité du Lagarfljót un chemin permet de rejoindre tout d’abord la cascade de Litlanesfoss entourée d'orgues basaltiques puis en poursuivant celle de Hengifoss, compter environ 1h30 à 2h AR


HOF

On peut découvrir dans ce petit village une des six dernières églises en tourbe d'Islande. Construite sur l'emplacement d'un ancien temple païen, un peu à l'écart des maisons, elle est entourée par un cimetière où on peut observer de nombreuses tombes recouvertes d'herbe dont certaines seraient celles de pêcheurs français, qui auraient péri dans un naufrage durant une campagne de pêche à la morue.

Non loin de Hof, se trouve le site de SANDFELL, témoin d'un ancien habitat plusieurs fois détruit par le volcan. Il ne subsiste plus que quelques ruines dissimulées sous les herbes et les restes d'un ancien cimetière. Le site est caractérisé par un arbre isolé au milieu des ruines. C'est également d'ici que l'on peut se lancer à l'assaut du Hvannadalshnúkur, point culminant d'Islande.


HOFFELSJÖKULL

Une des langues glaciaires du Vatnajökull située non loin de Höfn et facilement accessible.

A partir de la route n°1, il faut rejoindre par la piste roulante F984 les abords de la langue glacière (environ 3.5km) un petit parking. De là on a une vue magnifique sur le glacier qui vient mourir dans un petit lac où flottent quelques icebergs. Sur la rive gauche, un court sentier permet de s'élever le long du glacier. Isolement garanti. Parfois, il est possible d’y observer des rennes.


HVITSERKUR

Cette montagne située le long de la route 946 qui mène au Loðmundarfjörður, est l'une des plus belle et plus étrange montagnes d'Islande. Principalement composé d'ignimbrite de couleur claire, le côté sud de la montagne qui fait face à la route et à Husavik est strié de veines de roches basaltiques plus sombres, mises à nu par l'érosion qui forment des dessins et qui donnent à la montagne son aspect unique la faisant ressembler à un tableau de Jackson Pollock.

Il est possible d'en faire l'ascension en empruntant la vallée de Gunnhildardalur et de redescendre en suivant la crête nord-ouest, mais le chemin est déconseillé au personnes sujettes au vertige.


JÖKULSÁRLÓN

Dans la première moitié du XXe siècle, une des langues glaciaires du Vatnajökull , le Breiðamerkurjökull commence à reculer, laissant la place à un vaste lac communiquant avec la mer par un chenal. La fonte du glacier libère de nombreux icebergs qui restent bloqués dans la lagune avant de rejoindre la mer.

De toutes les formes, ils présentent une palette de couleurs qui va du blanc au bleu avec différentes nuances, certains sont maculés de noir, témoins des diverses éruptions.

Le lac abrite quelques phoques et diverses espèces d'oiseaux.

Il est possible de s'approcher au plus près des icebergs en utilisant les services payants d'engins amphibies, mais même des rives du lac le spectacle est vraiment féérique.


KVERKFJÖLL

Situé au nord du Vatnajökull, cet endroit très isolé est une des zones géothermiques les plus grandes au monde.

Depuis la route n°1, plusieurs pistes conduisent jusqu'au refuge de Sigurðarskáli. C’est un parcours assez long qui  nécessite un bon 4x4, même si les traversées de rivières sont assez peu nombreuses et relativement peu difficiles.

Depuis Egilsstaðir : emprunter la F923 jusqu’à Bru, puis la F910, et enfin la F902 jusqu’au refuge.

Depuis Mývatn : le plus facile est d'emprunter la F905, puis la F910 et enfin la F902. Il est possible de passer par la F88 mais on a le gué de la Lindaá à passer qui peut poser problème.

Du refuge, il y plusieurs possibilités de randonnées qui peuvent vous conduire vers cavernes de glace où la Jökulsá á Fjöllum prend sa source, ou vers le sommet du Virkisfell d’où on jouit d’une très belle vue sur le glacier de Dyngjujökull ou encore vers celui du Biskupfell.

Plus long et difficile, il est possible de rejoindre par une randonnée glaciaire la vallée de Hveradalur ou encore les sources de Hveragil. Pour ces deux randonnées, il est nécessaire de demander conseils aux rangers avant de s'y aventurer.



SKAFTAFELL

Etape quasi obligatoire, ce parc national qui ne forme plus qu'un avec celui du Vatnajökull permet de découvrir les immenses langues glaciaires issues du Vatnajökull et le Hvannadalshnúkur, le plus haut sommet d'Islande qui culmine à 2119m.

De nombreux sentiers parcourent le parc dont celui permettant de rejoindre la cascade de Svatifoss qui tombe d'une vingtaine de mètres d'un mur d'orgues basaltiques dont certaines de couleur noire ont donné son nom au site "cascade noire". Plus loin le sentier conduit à un point de vue appelé Sjónarnípa qui domine le glacier du Skaftafelljökull.

Au niveau du parking situé non loin de la route n°1 on trouve un camping, un hôtel et un centre de documentation qui présente notamment un film sur le jökulhlaup qui c'est produit en 1996 suite à l'éruption du Grimsvötn et où il est possible de se documenter sur les nombreusespossibilités de randonnées qu'offre le parc.


SKALAFELLSJÖKULL

Cette langue glaciaire est accessible par la piste F985 non loin de Borgarhöfn qui mène après environ 16km aux abords du glacier. C'est une piste assez raide, pas très facile qui demande beaucoup de concentration surtout sur les 6 derniers kilomètres. Elle conduit au refuge de montagne Jöklasel situé à 840m d'altitude et permet de découvrir les immensités glacées du Vatnajökull.

Le refuge se targue d'être le plus haut restaurant d'Islande avec une vue imprenable sur la calotte glaciaire.

De début Juin à début Septembre il est possible de faire des excursions plus ou moins longues en super-jeep ou en skidoos sur le glacier. Certaines permettent de rejoindre le Hvannadalhnúkur, le Grímsvötn ou Kverkfjöll.


__________________________________________________


INSOLITE


EPAVE D'UNE PENICHE

Cette épave située au fond du fjord et qui ressemble à une barge de débarquement est celle d'une ancienne péniche qui du temps de l'âge d'or du hareng était utilisée pour transporter les déchets issus de la transformation du poisson vers une décharge dans le Norðfjörður


  

LE FEU ET LA GLACE 


Afficher Islandenpoche sur une carte plus grande

L'EST DE L'ISLANDE

DECOUVERTE

La péninsule de Reykjanes

L'ouest

Les fjords de l'ouest

Le nord

L'est

Le sud

Les pistes intérieures

Les sources chaudes

Les différentes régions

CONTACT

AVERTISSEMENT

LAISSER UN COMMENTAIRE

PLAN DU SITE

Afficher la carte dans une autre fenêtre