Histoire de l'Islande
Géologie de l'Islande
Généralités sur l'Islande
Les différentes régions de l'Islande
Documentations sur l'Islande
Géologie de l'Islande
Préparation voyage en Islande 2009
Préparation voyage en Islande 2011
Préparation voyage en Islande 2013
Préparation voyage en Islande 2015
Préparation voyage en Islande 2016
Islande en poche - Préparer son voyage en Islande
Contact
Avertissement
Commentaires
Plan du site
Généralités sur l'Islande
Informations pratiques sur l'Islande
Se rendre en Islande
Se deplacer en Islande
Hébergements en Islande
Argent en Islande
Guides et cartes sur l'Islande
La conduite en Islande
La.langue.Islandaise
Forums sur l"Islande
Organismes de voyage pour l'Islande
Climat et metéo en Islande
Activités et loisirs en Islande
Conseils pour franchir un gué

CONSEILS POUR FRANCHIR UN GUE

On ne peut pas parcourir les pistes des Highlands, sans être tôt ou tard confronté à une rivière dépourvue de pont qu’il va falloir franchir, et comme vous n’êtes certainement pas au volant d’un de ces gros 4x4 perchés sur leurs roues immenses, que l'on croise régulièrement  sur les routes islandaises, vous allez forcément vous poser la question de savoir comment franchir l’obstacle sans encombre.

LE FEU ET LA GLACE 

Traverser exige des précautions


Où est la traversée ? la rivière évolue

Les traces ne racontent pas toute l'histoire

Votre moteur est-il protégé contre l'eau

Quelqu'un vous regarde-t-il pendant votre traversée

Contrôlez la traversée par vous même

Utilisez un câble de sécurité

Portez des vêtements chauds de couleur vive

CONTACT

AVERTISSEMENT

LAISSER UN COMMENTAIRE

PLAN DU SITE

La première traversée d’un gué, est une expérience unique qui restera gravée dans votre mémoire.


Alors pour que celle-ci reste un bon souvenir, il faut respecter quelques règles.


Se souvenir qu'un véhicule tout terrain n'est pas un véhicule amphibie. Même les véhicules transformés ont leur limite.

Ce n’est pas parce qu’une piste est ouverte, que tous les gués sont forcément franchissables.


Vous pouvez être confronté à deux types de rivières :


Un autre facteur important, c’est la météo. Les précipitations ayant également un effet qui peut être non négligeable.

Une rivière débonnaire peut devenir difficilement franchissable une heure après une forte pluie.


Une fois arrivé devant la rivière :


En premier lieu, il faut choisir la zone la plus propice pour traverser.

En général, il faut s’engager là où le niveau est le plus bas, souvent la rivière est un peu plus agité, se méfier des zones où la rivière est calme, il s’agit souvent de l’endroit où la rivière est la plus profonde.

Beaucoup de gués présente une configuration où l’on a une zone calme et un peu plus bas en aval, une zone de reprise de courant au niveau d’eau plus bas, c’est en général juste en amont de cette zone que se trouve le passage idéal.


En cas de doute, reconnaissez le cours d'eau à pied avant de vous y engager avec le véhicule.

Ne pas oublier que les rivières islandaises sont froides, aussi il ne faut pas trop trainer.

Certains utilisent des waders (cuissardes pour la pêche) pour se protéger.

Dans tous les cas, ne pas traverser pieds nus, mettre des chaussures qui ne risquent pas de vous quitter le pied. Personnellement, j'utilise des sandales après grimpe qui ont l'avantage de ne pas se remplir l'eau et de sécher vite.

Autre équipement utile : un bâton qui servira à conserver votre équilibre et également à sonder le fond.

La meilleure façon se reconnaître le gué, est d’emprunter à l’aller la trajectoire que suivra une roue du véhicule et de revenir en suivant la trajectoire que suivra la roue opposée, ainsi vous êtes à peu près sûr d’avoir identifié les obstacles pouvant se trouver sur le passage du véhicule.

Sondez la profondeur à l'aide de votre bâton, vérifiez la consistance du fond (boues, graviers, sable...), vérifiez la présence d'éventuels trous d'eau ou de rochers généralement indiqués par des zones perturbées.

Bien observer les zones d’entrée et de sortie, elles peuvent parfois poser plus de problèmes que la traversée du gué.


Ne pas s'engager dans un cours d'eau profond si le courant est rapide. D’autant plus si vous avez des difficultés à le traverser à pied, limitez-vous à un niveau n’excédant pas le genou, au-dessus vous avez le risque d’être emporté par le courant.

Si vous n'arrivez pas à traverser à pieds, il y a de fortes chances que votre véhicule ne passera pas également.


Ne pas négliger la force que va exercer l’eau sur votre véhicule lors de la traversée, réduisant l’adhérence de celui-ci, avec le risque de voir votre véhicule se mettre à flotter.

Vous ne devriez pas avoir de problème tant que le niveau ne dépasse pas l’axe des roues.

Dans le cas où votre véhicule commence a être entrainé par le courant sans que vous arriviez à y remédier, la solution est d'ouvrir une portière et de laisser l'eau pénétrer dans le véhicule afin d'augmenter son poids et de retrouver l'adhérence.


Si vous avez des doutes, attendez qu'un autre véhicule vous indique la route à suivre, et si vous ne le sentez toujours pas, faites demi-tour, inutile de gacher vos vacances en risquant de rester planter au milieu du gué.


Si vous êtes fin prêt, c'est le moment de vous lancer.


Eteignez vos phares


Assurez vous que le ventilateur du véhicule est à l’arrêt


Il est également conseillé de baisser au moins une vitre, en cas de problème, cela vous permet de sortir du véhicule sans avoir à ouvrir les portes.


Assurez vous d'être bien en transmission intégrale (4 roues motrices)


Enclenchez la première ou la seconde courte et pénétrez doucement dans le lit de la rivière.


L’entrée dans l’eau doit se faire lentement de manière à refroidir progressivement le moteur et les organes mécaniques pour éviter les chocs thermiques.


Adoptez une vitesse équivalente à celle d'un homme marchant normalement.


Créez une petite vague d'étrave à un mètre devant le pare-chocs, qui va limiter le niveau de l’eau sur les côtés du véhicule.

(voir illustration sur la photo ci-dessous)

Si l’eau passe au-dessus du capot ou si elle éclabousse le pare-brise, c’est que votre vitesse est trop élevée, si aucune vague ne se forme, c’est que votre vitesse est trop lente.

Avancez à vitesse constante afin de pousser la vague sans qu'elle passe sur votre capot

Évitez d'actionner l'embrayage.

Relâchez l'accélérateur lorsque vous approchez de l'autre rive, la pression de l'eau diminuant, le moteur va moins peiner et vous aurez assez de puissance pour sortir.


Dans le cas où vous calez au milieu d'un gué, surtout ne pas redémarrer, l’appel d’air provoquerait une remontée d’eau par le pot d’échappement et endommagerait le moteur.


Ne pas oublier qu'après avoir traversé un gué, vos freins auront perdu leur efficacité, aussi pour les sécher, roulez quelques centaines de mètres en appuyant légèrement sur la pédale de frein.

  

L'Islande en bref

Informations pratiques

Se rendre en Islande

Se déplacer en Islande

Se loger en Islande

L'argent en Islande

Guides et cartes

La conduite en Islande

La langue Islandaise

PREPARATION

Forums et sites sur l'Islande

Organismes de voyage

Climat et météo en Islande

Activités et loisirs

Conseils pour franchir un gué