Histoire de l'Islande
Géologie de l'Islande
Généralités sur l'Islande
Les différentes régions de l'Islande
Documentations sur l'Islande
Nos voyages en Islande
Islande en poche - Préparer son voyage en Islande
Askja
Barðarbunga
Eyjafjöll
Grimsvötn
Hekla
Katla
Krafla
Laki
Snaefells
Vestmannaeyjar
Géologie de l'Islande
Avertissement
Contact
Commentaires
Plan du site
Histoire de l'Islande
Géologie de l'Islande
Généralités sur l'Islande
Les différentes régions de l'Islande
Documentations sur l'Islande

Préparation voyage en Islande 2009
Préparation voyage en Islande 2011
Préparation voyage en Islande 2013
Préparation voyage en Islande 2015
Préparation voyage en Islande 2016
Préparation voyage en Islande 2018
Voyage Nouvel an 2019 - Arrivée
Voyage Mars 2020 - Arrivée

VESTMANNÆYJAR

Situé au sud de l'islande, le petit archipel des iles Vestmann, en islandais Vestmannæyjar, composé de 18 îles plus ou moins grandes, a été confronté en l'espace d'une dizaine d'années, à deux phénomèmes volcaniques majeurs.


- La naissance de l'île de Surtsey en 1963


- L'éruption du volcan Eldfell en 1973

SURTSEY

Le 10 Novembre 1963, une éruption volcanique débute à 130 mètres sous le niveau de la mer, un cône commence à s'édifier et  atteint la surface le 14 novembre 1963.


L'île commence à se former et s'élève de plus en plus au-dessus du niveau de la mer.


Cette île sera appelée Surtsey, en référence à Surt, l'équivalent islandais de Vulcain ou génie du feu de la mythologie nordique.


En Février et Avril  1964, l'activité aérienne remplace l'activité sous-marine. On observe alors de nombreuses projections de scories et de blocs incandescents ainsi que la formation de fontaines de lave. Après une accalmie, l'éruption reprend en Juillet sous la forme de coulées de lave. Cette période éruptive durera jusqu'en Mai 1965.


Après une nouvelle accalmie, de nouvelles coulées se produisent en Août 1966. Ce dernier sursaut s'arrêtera en Novembre 1966.


En1967,  l'île a alors sa superficie maximale avec 2,65 km² et sa hauteur maximale avec 173 mètres d'altitude. Depuis, sous l'action érosive du vent et des vagues, l'île a diminué de superficie pour ne mesurer plus que 1,41 km² en 2008. Elle a perdu aussi en altitude à cause de l'érosion essentiellement maritime et du compactage des couches sédimentaires qui la compose.


Dès 1965, bien avant la fin des épisodes volcaniques, les Islandais décident que l'île deviendrait un laboratoire grandeur nature où seuls les scientifiques pourront accéder et étudier le développement  de la vie - faune et flore - sur cette nouvelle terre vierge, - la Surtsey Research Society (SRS) - est créé.


Dès l'été 1965, grâce aux graines apportées par le vent et la mer, les premiers végétaux, en l'occurrence des roquettes de mer (Cakile maritima) font leur apparition sur l'île, bientôt suivies par des lichens, des fougères, des mousses, des plantes supérieures.

Les oiseaux qui se posaient sur l'île dès 1964, commencent à coloniser les falaises et au cours de l'été 1970, les premières naissances de fulmar boréal et de guillemot auront lieu.

Les oiseaux ont eu un très fort impact sur le développement de l’île, en effet, en arrachant des plantes pour bâtir leurs nids dans les dunes naissantes, ils ont stimulé le développement de la flore et fertilisé le sol de leurs excréments ce qui a permis le développement de près de trois cents espèces d'insectes.


Actuellement, quatorze espèces d'oiseaux différentes fréquentent l'île et s'y reproduisent.

Les flancs sous-marins de l'île ont été également colonisés puisqu'on y dénombre une trentaine d'espèces d'algues.

On y retrouve aussi des mammifères , des phoques venant se reproduire et mettre bas sur les rives.


Surtsey a été inscrite comme site naturel sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en Juillet 2008. Un des facteurs de décision était que " L'île est protégée depuis sa naissance, offrant au monde un parfait laboratoire naturel. Libre de toute interférence humaine, Surtsey est une source unique d'information à long terme sur le processus de colonisation de nouvelles terres par des plantes et la vie animale. "

  

Surtsey éruption sous-marine

L'éruption sous-marine

Surtsey éruption 1963

L'ile de Surtsey

Surtsey

ELDFELL

Vers deux heures du matin le 23 Janvier 1973, une fissure de 1600 m de long s'ouvre sur le côté oriental de l'île Heimæy, la plus grande, et la seule habitée des îles Vestmann, à environ 400 m de la périphérie de la ville. Par chance en raison d'une météo défavorable la veille, la plupart de la flotte de pêche est dans le port, les autorités organisent rapidement durant la nuit l'évacuation de la quasi-totalité de la population soit environ 5.000 personnes vers le port de Þorlákshöfn.

La fissure finit par se réduire pour ne plus laisser qu'un seul cratère actif, le "Eldfell" (La montagne de feu).

 Le 6 Février, la coulée de lave menace d'obstruer l'entrée du port ce qui serait une catastrophe pour l'économie de l'île qui ne vit que de la pêche. Les pompiers de lîle aidés du matériel de l'armée américaine mettent en oeuvre environ 40 pompes et arrosent en continu la coulée avec de l'eau de mer pour refroidir la lave et la ralentir.

L'entrée du port qui faisait  800 mètres de large a été réduite à 160 mètres et en fait ce qui aurait pu être une catastrophe c'est transformé en bienfait puisque le port désormais est beaucoup mieux protégé qu'avant, car sa large ouverture vers l'est, le rendait dangereux à  naviguer pendant les tempêtes arrivant de l'est.

  


En mai, l'éruption commence à  diminuer et le 26 Juin, la lave cesse de s'écouler du cratère. 

Le 3 Juillet, la fin officielle de l'éruption est proclamée. La superficie totale du champ de lave est de 3,2 km² et environ 2,2 km² gagnés sur la mer.  La superficie totale de l'île était de  11,3 km² avant l'éruption, et de 13,5 km² après la fin de l'éruption.


Le nombre de logements sur l'île au début de l'éruption était de 1345. Près de 400 ont été ensevelis sous la lave et les cendres et 400 autres ont été endommagés. Le dégagement des cendres et du téphra de la partie épargnée de la ville a commencé immédiatement après la fin de l'éruption.  Environ 2,2 millions de mètres cubes de débris ont été transportés hors de la ville et une partie de ceux-ci a été utilisée pour élargir les pistes d'atterrissage de l'aéroport. Ce travail s'est poursuivi au cours des deux années suivantes.

En 1974, quelques forages ont été percés dans le champ de lave.

La vapeur chaude a été utilisée pour chauffer l'eau et alimenter les circuits de chauffage des maisons.  L'exploitation de cette source de chaleur a duré 15 ans.

Au pied du volcan, une croix de fer a été érigée pour commémorer la fin de l'éruption et exprimer la gratitude des habitants de l'île pour avoir épargné des vies humaines.


Pour se rendre sur l'île Heimæy, il faut prendre le ferry en partant,  depuis 2010 soit de Landeyjahöfn, non loin de Bakki à une trentaine de kilomètres de Hvolsvöllur (traversée de 40mm), soit lorsque ce ferry ne fonctionne pas de Þorlakshöfn à une quarantaine de kilomètres de Reykjavik (traversée de près de 3 heures).

  

Eruption Eldfell
Eruption Eldfell

30 Novembre 1963

LE FEU ET LA GLACE 

GEOLOGIE

Askja

Barðarbunga

Eyjafjöll

Grimsvötn

Hekla

Katla

Krafla

Laki

Snæfells

Vestmannæyjar

La géologie de l'Islande

QUELQUES VOLCANS

LE SITE

AVERTISSEMENT

CONTACT

LAISSER UN COMMENTAIRE

PLAN DU SITE

RUBRIQUES

CULTURE

GEOLOGIE

PREPARATION

DECOUVERTE

DOCUMENTATIONS

NOS VOYAGES

Retrouvez nous sur Facebook

Retrouvez nous sur

2009

2011

2013

2015

2016

2018

2019

2020