Histoire de l'Islande
Géologie de l'Islande
Généralités sur l'Islande
Les différentes régions de l'Islande
Documentations sur l'Islande
Géologie de l'Islande
Préparation voyage en Islande 2009
Préparation voyage en Islande 2011
Préparation voyage en Islande 2013
Islande en poche - Préparer son voyage en Islande
Steindórsstaðir - Efstidalur
Heydalur - Laugarhóll
Contact
Avertissement
Commentaires
Plan du site
Voyage Mai.2013 en Islande
Keflavik - Borgarnes
Borgarnes - Suður-Bár
Suður-Bár - Bjarkarholt
Bjarkarholt - Bildudalur
Bildudalur - Isafjörður
Isafjörður - Bolungarvík - Flateyri - Suðureyri - Isafjörður
Isafjörður - Heydalur
Heydalur - Laugarhóll
Laugarhóll - Steindórsstaðir
Steindórsstaðir - Efstidalur
Efstidalur - Reykjavik
Reykjavik
Reykjavik - Keflavik
Préparation voyage en Islande 2013

Dimanche 05 Mai.                                                            Laugarhóll - Steindórsstaðir



Aujourd’hui nous avions prévu de longer la côte du Standir jusqu’au terminus de la route et la source de Krossneslaug.

Mais, ce matin il neigeote et la météo annonce des averses de neige plus conséquentes sur la région un peu plus tard dans la journée.

Je suis assez indécis sur ce que nous devons faire. Je préfère demander conseil à Einar, le patron de l’hôtel qui me déconseille de tenter l’aventure, car si la route ne doit pas poser de problème ce matin, avec les chutes de neige prévues, nous risquons d’être bloqués au retour au niveau de Djúpavík, lorsque la route quitte le bord de mer pour franchir le Fýlsdalsfjall.

Nous décidons donc de redescendre vers le sud avec un jour d’avance.


La route [61] qui traverse les Tröllatunguheiði, est annoncée avec des conditions de circulation difficiles. Nous prendrons donc la [68].


A Drangsnes, nous faisons un petit détour pour aller voir Kerling, une des trois femmes troll qui avait décidé de séparer les fjords de l’ouest du reste de l’Islande. Se rendant compte qu’elle ne pourrait pas finir sa tâche à temps, elle jeta sa pelle, de rage, rompant un morceau de terre, et créant ainsi Grimsey, la petite île au large de Drangsnes qui abrite aujourd’hui la colonie de macareux moines, la plus importante au monde.

Rattrapée par les premiers rayons du soleil, la troll n’échappa pas à son triste sort et désormais sa sombre silhouette de pierre trône sur les bords du Steingrímsfjörður.


Peu après Hólmavík, nous nous arrêtons au lieu dit Húsavíkurkleif, une petite cascade, soufflée par le vent, coule dans une gorge où l’on a découvert des fossiles de feuilles datant de l’ère tertiaire.

Le long de la route, d’immenses tas de bois flottés en provenance de la lointaine Sibérie sont rassemblés.


Plus nous allons vers le sud, moins le temps devient menaçant.

Nous prenons ensuite la [59] en direction de Búðardalur, et rejoignons la [60].

Nous bifurquons dans la vallée d’Haukadalur où se trouve Eiríksstaðir, la reconstitution de la ferme d’Eric le Rouge qui fonda la première colonie européenne au Groenland, mais le musée est encore fermé à cette période de l’année. Nous nous contenterons donc d’en faire le tour.

De retour sur la [60], nous faisons un petit détour vers la source de Grafarlaug. Le bassin est en réfection et il n’est pas possible de s’y baigner.

Au début de la piste qui conduit à la source,  il y a un immense coral à mouton circulaire divisé en plusieurs sections. Ce parc est utilisé au mois de Septembre lors des rassemblements de troupeaux appelés « réttir ».

Après avoir rassemblé les moutons, les éleveurs répartissent les moutons dans les différentes sections, chacune étant dédiée à un propriétaire.

Ces rassemblements sont un événement de première importance dans les campagnes Islandaises.


La route [60] s’élève, et on traverse de nouveau des paysages enneigés, avant de redescendre vers la vallée de Norðurárdalur en direction de la route n°1. La route longe la gorge de Vesturárdalur, avec au loin le cône du mont Baula.


Peu après avoir rejoint la route n°1, nous retrouvons les paysages de champs de lave recouverts de mousse.

Nous faisons halte au volcan Grábrók, dont l’activité remonte à plus de 3000 ans. Un sentier aménagé permet d’accéder au cratère et d’en faire le tour, offrant un beau panorama sur les deux autres volcans tout proches, sur les montagnes alentour et sur le champ de lave de Berserk qui fait partie du système volcanique de Ljósufjöll, un des plus grands d’Islande.

En bas on distingue une sorte d’enclos qui devait servir pour les moutons.


Ensuite nous prenons la [50] en direction de Reyholt.

Nous arrivons à la source de Deildartunguhver qui est la plus importante d'Islande voir du monde, et qui fournit 180 l/sec d'eau chaude à 100°C, servant à alimenter les villes de Borgarnes et Akranes situées respectivement à 34km et 64km.

A proximité, sont implantées plusieurs serres qui exploitent la géothermie du sol et produisent des légumes.

D’ailleurs sur le parking, il y a un petit stand où on peut s’approvisionner en tomates. Des petits sacs sont mis à disposition, il suffit de s’acquitter de la somme de 200 ISK dans la boite.


Nous prenons la [518] et rejoignons la ville de Reykholt, qui fut au moyen âge un haut lieu de la culture islandaise où vécu longtemps Snorri Sturluson, homme politique, historien et poète auteur de nombreuses sagas avant d’y être assassiné pour des raisons politiques.

Quelques vestiges témoignent de ce passé avec notamment le bain de Snorri, une source chaude aménagée dans laquelle il venait se baigner avec son passage qui devait conduire à sa ferme.


De Reykholt, nous suivons la [518] vers les cascades de Hraunfossar et Barnafoss.

Hraunfossar , la cascade du champ de lave, est en fait une résurgence des eaux qui s'écoulent sous le champ de lave Hallmundarhraun et ressortent au niveau de la rivière Hvítá en une multitude de petites cascades formant de magnifiques draperies. En amont, la cascade de Barnafoss beaucoup plus tumultueuse, mais moins jolie, appelée la cascade des enfants, elle fut nommée ainsi  après que les deux enfants d'un paysan soient tombés et se soient noyés en traversant la rivière sur une arche naturelle qui fut détruite par leur mère pour que cet accident ne puisse se reproduire.


Nous retournons vers Reykholt en prenant la [519] pour rejoindre notre hébergement du soir, la ferme de Steindórsstaðir. Quasiment personne, juste un jeune couple.

Après avoir pris possession de notre chambre, nous profiterons du hot-pot situé sur la terrasse, à l’abri du vent face à un paysage magnifique.


Kilométrage du jour : 305 km

LE FEU ET LA GLACE 

Jour suivant

Jour précédent

CONTACT

AVERTISSEMENT

LAISSER UN COMMENTAIRE

PLAN DU SITE

MAI 2013

Itinéraire

J01 - Keflavik - Borgarnes

J02 - Borgarnes - Suður-Bár

J03 - Suður-Bár  - Bjarkarholt

J04 - Bjarkarholt - Bilduladur

J05 - Bilduladur - Ísafjörður

J06 - Isafjörður et environs

J07 - Ísafjörður - Heydalur

J08 - Heydalur - Laugarhóll

J09 - Laugarhóll - Steindórsstaðir

J10 - Steindórsstaðir - Efstidalur

J11 - Efstidalur - Reykjavik

J12 - Reykjavik

J13 - Reykjavik - Keflavik

Préparation