Histoire de l'Islande
Géologie de l'Islande
Généralités sur l'Islande
Les différentes régions de l'Islande
Documentations sur l'Islande
Géologie de l'Islande
Préparation voyage en Islande 2009
Préparation voyage en Islande 2011
Préparation voyage en Islande 2013
Préparation voyage en Islande 2015
Islande en poche - Préparer son voyage en Islande
Hamragarðar - Keflavik
Contact
Avertissement
Commentaires
Plan du site
Kerlingarfjöll - Hamragarðar
Voyage Juillet.2015 en Islande
Keflavik - Hella
Hella - Landmannalaugar
Landmannalugar - Hörgsland
Boucle du Laki
Kirkbæjarklaustur - Skyrhúsid
Skyrhúsid - Stöðvarfjörður
Stöðvarfjörður - Sólbrekka
Sólbrekka - Egilsstaðir
Egilsstaðir - Dreki
Dreki - Skjöldólfsstaðir
Skjöldólfsstaðir - Þórshöfn
Þórshöfn - Keldunes 2
Keldunes 2 - Reykjahlið
Préparation voyage en Islande 2015
Autour de Mývatn
Reykjahlið - Ytra Laugaland
Ytra Laugaland - Varmahlið
Varmahlið - Kerlingarfjöll
Kerlingarfjöll - Hamragarðar
îles Vestmann
Hamragarðar - Keflavik

Mercredi 29 Juillet.                                                                                     îles Vestmann


Ce matin le soleil est au rendez-vous.


Direction le port de Landeyjahöfn, où nous devons embarquer sur le ferry Herjólfur vers les îles Vestmann.


Les formalités d’embarquement sont faites rapidement et nous pouvons nous installer à bord.


Quelques oiseaux marins nous accompagnent tout le long de la traversée. Avant d’arriver à Heimaey, nous longeons les îles d’Elliðaey et de Bjarnarey sur lesquelles on distingue quelques constructions qui subsistent du temps où elles étaient encore habitées et qui servent maintenant à abriter les chasseurs de macareux.


L’arrivée dans le port de Heimaey est vraiment impressionnante. Nous sommes dominés par les falaises abruptes d’Ystiklettur.


Une fois débarqués, nous prenons la direction du camping situé au cœur de l’Herjólfsdalur. Le village est en pleine effervescence, tout occupé à la préparation du festival de Þjóðhátíð. Ce festival qui se déroule tous les ans le dernier week-end précédant le premier Lundi d’Août, remonte à 1874, année de la célébration du 1000e anniversaire de la naissance de l’Islande.

Alors que toute la nation était rassemblée à Þingvellir pour y célébrer la nouvelle constitution, la communauté d’Heimaey était bloquée sur l’île, le mauvais temps empêchant les bateaux de prendre la mer, les habitants de l’île décident alors d’organiser sur place leur propre fête.

Depuis le festival a lieu tous les ans et est devenu le plus grand festival du pays, rassemblant environ 16.000 à 17.000 personnes.


Du camping, nous prenons le sentier assez raide qui monte vers les hauteurs du Blátindur et se dirige ensuite vers la pointe de Stafnsnes, en redescendant nous observons quelques macareux.


Ensuite, nous longeons le chemin le long de la côte Est, bordé par le terrain de golf au milieu duquel se dresse un monument dédié aux quelques 200 habitants de l’île qui se sont convertis au mormonisme et ont émigré en Utah au XIXe siècle.


Puis nous nous dirigeons vers l’Helgafell (la montagne sacrée),un ancien volcan considéré comme éteint, mais qui eut un sursaut d’activité en 1973 entrainant la création du jeune Eldfell (la montagne de feu) et causant la destruction de plus de 400 maisons et augmentant la surface de l’île d’environ 15%..

Nous commençons par une petite balade dans le champ de lave de Páskahraun, avant de nous diriger vers le sommet de l’Eldfell.

Le sentier s’élève du côté nord du cratère à travers des scories rouges. D’en haut, on domine toute l’île. Le contraste est assez saisissant, au milieu des prairies verdoyantes se niche la ville avec ses maisons colorées, juste à côté, le champ de lave l’Eldfellshraun, couleur rouge et noire complètement dépourvu de végétation.

En approchant la main du sol, on sent par endroit la chaleur qui s’échappe.


Nous poursuivons notre découverte, par une exploration de l’Eldfellshraun. Au milieu de ce chaos lunaire, se niche dans une petite dépression, un petit jardin, oasis de verdure,  appelé Gaujulundur, créé en 1988, à l’initiative de Erlendur Stefánsson et de sa femme Guðfinna Ólafsdótir.


Pour regagner la ville, nous passons par le bord de mer et le site de Skanssvæðið.

Ici, subsistent les anciens vestiges du fort de Skansinn, qui se résument à une muraille et un canon. Le fort, initialement construit par les danois en 1586 pour se protéger des velléités des marins  anglais, fut réhabilité en 1627 pour se défendre cette fois d’une invasion de pirates venus d’Afrique du Nord. Toutefois, ceux-ci réussirent à aborder l’île plus au sud.

Sur les quelques 400 habitants que comptait Heimaey à cette époque, ils en tuèrent 36 et emportèrent 242 autres à Alger pour servir d’esclaves..

A proximité, une ancienne citerne éventrée est le témoin de la force destructrice de la coulée de lave de 1973.

Ici se trouve également une des plus anciennes habitations de l’île. Cette maison en bois appelée Landlyst construite en 1848, abrita la plus ancienne maternité d’Islande.

Juste à côté, Stafkirkjan, réplique d’une église en bois, offerte par le gouvernement norvégien en 2000, à l’occasion du millénaire du christianisme en Islande.

A l’origine, vers l’an mille, une première église en bois fut construite sur les îles Vestman par les émissaires du roi Olaf de Norvège venus convertir le peuple islandais, mais le lieu exact de son implantation reste incertain.


Pour finir notre visite, il ne nous reste plus qu’à nous diriger vers le sud de l’île et la péninsule de Stórhöfði surmontée par son phare et sa station météorologique.

C’est ici l’endroit le plus venteux du pays voire de l’Europe, Il a été enregistré des rafales de vent jusqu'à 130 nœuds, soit environ 240 km/h, et la hauteur des vagues a été mesurée jusqu'à 30 mètres.


Le départ du ferry étant prévu à 21h, il nous reste un peu de temps. Nous recherchons un endroit où diner.

Les quelques restaurants sont déjà bien remplis, sans doute à cause du festival, finalement, nous arriverons à dénicher une table au restaurant Gott. L’accueil y est sympathique. Nous prendrons le poisson du jour, servi sur une purée maison, et un gratin de brocolis, accompagné de petits légumes, simple mais délicieux.


Nous regagnons le port, embarquons sur le ferry, et après une traversée sans problème, nous regagnons le camping de Hamrgarðar.


Kilométrage du jour : 72 km

LE FEU ET LA GLACE 

Jour suivant

CONTACT

AVERTISSEMENT

LAISSER UN COMMENTAIRE

PLAN DU SITE

Jour Précédent

JUILLET 2015

Itinéraire

J01 - Keflavik - Hella

J02 - Hella - Landmannalaugar

J03 - Landmannalugar - Hörgsland

J04 - Boucle du Laki

J05 - Kirkbæjarklaustur - Skyrhúsid

J06 - Skyrhúsid - Stöðvarfjörður

J07 - Stöðvarfjörður - Sólbrekka

J08 - Sólbrekka - Egilsstaðir

J09 - Egilsstaðir - Dreki

J10 - Dreki - Skjöldólfsstaðir

J11 - Skjöldólfsstaðir - Þórshöfn

J12 - Þórshöfn - Keldunes 2

J13 - Keldunes 2 - Reykjahlið

Préparation

J14 - Autour de Mývatn

J15 - Reykjahlið - Ytra Laugaland

J16 - Ytra Laugaland - Varmahlið

J17 - Varmahlið - Kerlingarfjöll

J18 - Kerlingarfjöll - Hamragarðar

J19 - îles Vestmann

J20 - Hamragarðar - Keflavik