Histoire de l'Islande
Géologie de l'Islande
Généralités sur l'Islande
Les différentes régions de l'Islande
Documentations sur l'Islande
Nos voyages en Islande
Islande en poche - Préparer son voyage en Islande

Reykjanes
L'ouest
Les fjords de l'ouest
Le nord de l'Islande
L'est de l'Islande
Le sud de l'Islande
Les pistes intérieures islandaises
Sources chaudes en Islande
Les différentes régions de l'Islande
Avertissement
Contact
Commentaires
Plan du site
Histoire de l'Islande
Géologie de l'Islande
Généralités sur l'Islande
Les différentes régions de l'Islande
Documentations sur l'Islande

Préparation voyage en Islande 2009
Préparation voyage en Islande 2011
Préparation voyage en Islande 2013
Préparation voyage en Islande 2015
Préparation voyage en Islande 2016
Préparation voyage en Islande 2018
Voyage Nouvel an 2019 - Arrivée

SPRENGISANDUR


La piste F26 est la seconde piste et la plus longue qui permet de traverser l'Islande du nord au sud.

Elle est beaucoup plus exigeante que celle de Kjölur. Entre la route n°1 et Hrauneyjar il y a environ 230km principalement sur route non revêtue et il faut compter environ 5h30 / 6h de trajet pour les parcourir avec un véhicule 4x4 sans compter les arrêts.


A partir de la route n°1, au niveau de la cascade de Goðafoss, on emprunte tout d’abord la vallée de Barðalur par la route 842 jusqu’à la ferme de Mýri.

Là débute véritablement la F26, elle commence par s’élever vers le plateau. Après quelques kilomètres, un petit détour permet de rejoindre le parking de la cascade d’ALDEYJARFOSS.

Une courte marche permet de s’approcher de la chute.

LE FEU ET LA GLACE 

Avertissement

KJÖLUR


La piste 35 appelée Kjalvegur est la piste la plus directe et la moins difficile pour traverser L'Islande du nord au sud. Entre la route n°1 et Gullfoss, il y a environ 180km principalement sur route non revêtue et il faut compter environ 3h30 / 4h de trajet pour les parcourir avec un véhicule 4x4 sans compter les arrêts.


La piste ne comporte aucun gué, et même si elle n'est pas classée F (Fjallvegur - route de montagne) elle reste interdite aux véhicules de location non 4x4.


Au début on emprunte la route 732 avant de rejoindre la 35 au niveau du barrage alimentant la centrale hydroélectrique de Blanda, la piste s'enfonce dans les hautes terres en longeant de nombreux lacs jusqu'à celui de Blöndulón que l'on contourne par l'ouest.

LES PISTES INTERIEURES


Afficher Islandenpoche sur une carte plus grande

LES PISTES INTERIEURES

On se dirige alors vers la vallée creusée entre les deux calottes glaciaires du Langjökull et de l'Hofsjökull. On arrive à HVERAVELLIR, zone géothermique bien connue pour ces différentes sources chaudes : Bláhver et son bassin rempli d'une eau limpide de couleur turquoise, Oskurhólshver et Öskurhóll qui laissent échapper leurs panaches de vapeur, Fagrihver  au milieu de petites terrasses.dentellées et Eyvindarhver avec sa petite collerette blanche qui tire son nom d'Eyvindur des montagnes, un hors la loi banni de son village qui séjourna ici et faisait selon les récits cuire sa viande dans la source.

Sur place, deux refuges, un camping, une piscine géothermale naturelle aménagée pouvant recevoir une vingtaine de baigneurs.

De nombreuses randonnées plus ou moins longues sont possibles aux alentours du site.


Plus loin, on croise la piste F347 – piste facile sans aucun gué - qui conduit en une dizaine de kilomètres au massif des KERLINGARFJÖLL - La montagne des sorcières - massif rhyolitique très différent des massifs alentour, il se distingue par une multitude de couleurs et est constitué de nombreux sommets dont le point culminant est le Snækollur (1477m).

Les sommets sont pour la plupart couverts de neige et les fonds de vallée parsemés de sources chaudes.

Sur place on trouve un restaurant, un camping et quelques chalets à louer. L'accès à la zone géothermique un peu plus haut ne peut se faire qu'en 4x4 ou à pied.

De nombreuses balades sont possibles au cœur du site toutefois par temps de pluie, les chemins deviennent délicats et glissants.


Plus loin, la piste 35 passe à proximité du lac HVÍTÁRVATN dont les eaux laiteuses à cause des sédiments en suspension donnent naissance à la rivière Hvítá. Une langue du glacier Langjökull alimente le lac en petits icebergs.

Une courte piste  nécessitant le passage d'un gué profond d'environ 30 à 40cm permet de s'approcher du lac et de ses prairies marécageuses classées réserve naturelle  et de rejoindre le vieux refuge de Hvitarnes qu'on dit hanté.


En continuant la piste 35, on arrive à la montagne Bláfell au pied duquel se trouve un gigantesque cairn qui s'élève au fur et à mesure que les voyageurs ayant effectué la traversée respectant la tradition y ajoutent leur pierre.

Ce cairn signale la fin de la piste et on retrouve bientôt la route goudronnée au niveau de la cascade de Gullfoss.


Ravitaillement en carburant possible à Blönduós ou Varmahlíð au nord et Bjarnafell au sud. Aucune possibilité entre les deux.

La rivière Skjálfandafljót a creusé un étroit chenal dans le champ de lave et présente à cet endroit une cassure d’où la rivière se précipite sur une hauteur d’une quinzaine de mètres. Ce qui est remarquable, c’est le mur d’orgue basaltique qui borde la cascade qui présente d'une part des colonnes parfaites qui sont disposées tantôt verticalement, tantôt incurvées en fonction du relief sur lequel la coulée de lave c'est solidifiée et d'autre part au dessus une zone beaucoup moins homogène résultant d'un refroidissement plus rapide.


Ensuite la piste continue vers le lac Íshólsvatn, à son niveau, juste après une barrière à mouton, une courte piste mène à la chute de HRAFNABJARGAFOSS. Cette cascade haute d'une quinzaine de mètres qui reste un peu méconnue mérite pourtant une visite. Elle est composée de plusieurs chutes disposées en arc, une assez importante et les autres plus petites.


La piste continue sur le plateau de Kiðagil en suivant la rivière et s’enfonce ensuite vers le désert du Sprengisandur en se dirigeant vers la calotte glaciaire du Hofsjökull. A l’est on aperçoit les étendues désertiques de l'Ódáðarhraun et plus loin la calotte du Vatnajökull.


On rencontre les premiers gués de la traversée qui ne présentent normalement pas de difficulté.


Sur la droite on croise la piste 861 qui conduit au refuge de Laugafell réputé pour ses sources chaudes.

Plus loin la piste longe le lac Fjórðungsvatn. On croise la piste 752 qui conduit également au refuge de laugafell et plus loin  en arrivant à proximité du massif du Tungnafellsjökull la difficile piste F910 qui conduit à l’Askja.


C’est ici que se présente le passage le plus difficile du parcours. La piste traverse la rivière Hagakvíslar, ce gué, en fonction des conditions météo et du moment de la journée peut poser des problèmes voire même être infranchissable, c’est pourquoi il est utile de se renseigner sur les conditions avant de s’engager surtout en venant du nord.


Quelques kilomètres plus loin après un nouveau gué on rejoint le refuge de NÝIDALUR, véritable oasis au milieu de ce désert minéral où il est également possible de camper.

Plusieurs sentiers de randonnée sont tracés aux alentours du refuge.


La piste se poursuit en traversant une zone marécageuse avec quelques gués peu profonds, puis on arrive à Versalir.

A partir de là la piste devient plus roulante et il ne reste plus qu'une trentaine de kilomètres pour rejoindre le croisement avec la piste 228 qui marque la fin de la piste et le retour sur une route revêtue.


Ravitaillement en carburant possible à Fosshóll au nord et Hrauneyjar au sud. Aucune possibilité entre les deux.

Afficher la carte dans une autre fenêtre

DECOUVERTE

La péninsule de Reykjanes

L'Ouest

Les fjords de l'Ouest

Le Nord

L'Est

Le Sud

Les pistes intérieures

Les sources chaudes

Les différentes régions

LE SITE

AVERTISSEMENT

CONTACT

LAISSER UN COMMENTAIRE

PLAN DU SITE

RUBRIQUES

CULTURE

GEOLOGIE

PREPARATION

DECOUVERTE

DOCUMENTATION

NOS VOYAGES

Retrouvez nous sur Facebook

Retrouvez nous sur

2009

2011

2013

2015

2016

2018

2019

Il existe un livre dans lequel vous pourrez retrouver la description de nombreuses pistes intérieures plus ou moins classiques sous forme de road-book détaillé.

Trackbook Iceland


Editeur : Experience GmbH

Format : 21cm x 15cm

Edition : 2015 (pour la version anglaise)

Edition : 2018 (pour la version allemande)

Prix éditeur : 24.90€

Si vous commandez l'édition anglaise directement auprès de l'auteur (http://www.experience.de/), celui-ci joindra à votre envoi une copie des itinéraires ajoutés dans la nouvelle édition allemande, en attendant la sortie de la nouvelle édition anglaise prévue en 2020..